Synergéos

Synergeos- Accueil

Synergéos

Un palier dans l'évolution des hommes et des systèmes

Les Grands axes et les Bénéfices

Axe 1 : Du cloisonnement à la complémentarité  

Faute de comprendre diverses logiques d’évolution individuelles ou collectives, chacun affirme ses positionnements, valeurs et priorités le plus souvent sur un mode critique ou défensif, plutôt que de mesurer les atouts et  richesses des différences.

Bénéfice  : L’élargissement des représentations et des angles de vue  contribue à l’évolution des opinions et donc des attitudes de chacun.

Axe 2 : De l’opposition  à l’intégration

Dans un environnement en mouvement permanent, établir un équilibre général respectueux des différences et des multiples dimensions  est un art  difficile. La mise en avant de notre vision, de nos valeurs, de nos priorités, génère souvent des conséquences émotionnelles freinantes.

Bénéfices  : Transformer la plainte en engagement, et la critique en implication personnelle.

Passer à une complémentarité qui ne soit ni une « collectivisation » fusionnelle, ni une soumission systématique à la majorité ou à une autorité unique.

Axe 3 : Prise en compte de l’interconnexion des multiples dimensions de la réalité

En nous spécialisant, nous négligeons parfois l’interconnexion de toutes les dimensions du réel. Or, des solutions partielles ne peuvent avoir que des résultats partiaux !

Bénéfices  :   Clarifier les causes et les mécanismes interconnectés des dysfonctionnements individuels, groupaux, et organisationnels, pour renforcer les capacités à élaborer des stratégies pour l'action et à résoudre les difficultés rencontrées.

Mieux comprendre le sens des changements pour y participer constructivement.

Axe 4 : L'évolution depuis la réponse technique ou organisationnelle vers la réponse qualitative

Les difficultés du « co » donnent souvent lieu soit à séparation, soit à l’élaboration de normes organisatrices, de règles, de procédures. Leur multiplication finit par immobiliser le vivant en cherchant à en réguler les risques et excès.

Bénéfice  : Solidifier le sens, nourrir l'énergie , créer l'implication, afin que le « vivant humain» soit contenu par ses propres forces de régulation : la conscience, la vision large et à long terme, la capacité à gérer son niveau d’énergie dans l’action et dans la relation.   

Axe 5 : Les moyens et outils de la coopération

La mise en œuvre de fonctionnements collectifs demande des compétences d’animation, de régulation : Certains savoir-faire spécifiques supposent un apprentissage.

Bénéfice  : Appliquer des outils efficients de co-construction,  de prise de décision coopérative, de régulation,  permet de  s'appuyer moins sur des règles et procédures, souvent déjà hypertrophiées, et plus sur l'implication et l'initiative personnelles au service du collectif.

En savoir encore plus …            FAQ

La pensée intégrale est née de la volonté de ses instigateurs de trouver les clefs critiques et essentielles au développement humain et sociétal en se référant à de multiples disciplines de la connaissance, sans les opposer entre elles, mais en en dégageant une vision d'ensemble cohérente.

Sans remplacer ni invalider ces connaissances, l'approche intégrale en dresse une "cartographie" composite, les incluant toutes :   Elle donne de nouveaux cadres de lecture , étonnamment simples, de cette complexité,  permettant de structurer et de relier entre elles les découvertes et les intuitions d'un grand nombre de disciplines. (physique, chimie, biologie, neurologie, écologie, psychologie, sociologie, anthropologie, politique, éthique, théologie, religion et spiritualité…): là ou chaque approche peut être située « à un endroit de la carte » , l’A.I est plutôt celle qui dresse la carte.  

Elle est en quelque sorte dans une « méta position »,  qui permet ainsi de voir plus globalement le paysage, de mesurer l’itinéraire parcouru et celui restant à parcourir, de repérer les courants et les écueils, les diverses voies possibles, et de dénouer leurs intrications et enchevêtrements … Elle clarifie notre connaissance du paysage en en structurant la représentation de manière plus cohérente.

Elle est aussi un moyen particulièrement utile pour refonder ou solidifier  le sens : un peu comme le phare donne par sa lumière un point de repère pour la navigation en conditions obscures, elle éclaire la complexité et facilite la navigation dans  l’obscurité de notre époque.

Il ne s’agit pas d’une méthodologie de communication, d’animation, de pilotage d’équipe ou du changement,  ni d’un apport de « techniques »  particulières : Ses créateurs la présentent comme un « système d’exploitation »,  le logiciel principal qui fait tourner nos ordinateurs ou smartphones : Très peu « visible »,  contrairement aux programmes et applications,  car tournant en arrière-plan,  mais constituant le socle fondamental du fonctionnement  de tout le système.

L’approche intégrale ne remplace aucune discipline, méthode, technique - celles-ci resteront utiles et nécessaires- mais elle en favorise un usage plus cohérent, plus efficient, mieux conscient des effets bénéfiques autant que des effets pervers, et donc mieux ajusté à chaque situation.

L’approche intégrale  

Un nouveau système d’exploitation

Incluant et dépassant les regards classiques des sciences, de la philosophie,  des traditions et religions, elle apporte une compréhension large et globale des divers registres des réalités :  Ses fondateurs parlent de "SEI" - Système d'exploitation intégral - La carte intégrale est en effet comme le système d'exploitation de nos ordinateurs : le "logiciel de base", celui qui va permettre de faire tourner au mieux toutes les autres applications ...

Pour notre part, nous préférons voir l’Approche Intégrale comme une nouvelle cartographie, plus complète, mieux structurée, qui offre une vision globale plus large et plus cohérente « de  tout » …  « Une théorie de tout », ou « une brève histoire de tout » sont d’ailleurs deux titres parmi la cinquantaine écrits par Ken Wilber :


« L’approche intégrale offre une vision qui se veut exhaustive, inclusive, et équilibrée. C’est une théorie qui embrasse l’art, la science, et la morale, (…) Elle inclut équitablement aussi bien la physique que la spiritualité, la biologie que l’esthétique, la psychologie que l’économie, la sociologie que la méditation … La quête holistique restera un rêve inaccessible, mais mieux vaut une complétude, même partielle, que pas de complétude du tout ! » (Ken Wilber)


Elle constitue  la cartographie, (ou le « système d’exploitation ») la plus avancé actuellement 

- Pour repérer la place des divers registres, niveaux, dimensions, techniques, disciplines, approches…

- Pour mesurer et structurer leur interdépendance,

- Pour dénouer la complexité en décodant les interactions et interférences,

- Pour envisager les options de réponse les plus pertinentes pour répondre aux « bugs » qui se multiplient, tant chez les individus que dans les fonctionnements des équipes et des organisations.

L’approche intégrale offre bien plus qu’un nouveau regard :  une « vision intégrale » en est certes le premier apport, mais elle est un levier vers une « pratique de vie intégrale », un quotidien ponctué de pratiques concrètes créatrices de nouveaux équilibres.  

L'intérêt de l'Approche Intégrale.

1- "Tout le terrain est couvert"

Quel que soit notre domaine d'activité, l''utilisation de la carte intégrale permet de s'assurer qu'on est en train de "couvrir tout le terrain" et d'utiliser toutes les ressources possibles dans n'importe quelle situation, avec de plus grandes chances de réussite.


2- "Un progrès personnel accéléré, des succès professionnels plus nombreux"

Le repérage lucide des élements cartographiés au sein même de notre propre perception accroîtra et accélèrera les possibilités de croissance personnelle et de réussite dans le domaine professionnel.


3- Une accélération des échanges interdisciplinaires, une communauté d'apprentissage multidisciplinaire

Elle permet à tous les domaines de mieux communiquer entre eux, en facilitant la compréhension mutuelle de la place et du rôle de chacun au sein de l'ensemble...

Nous connaître Nos services Médiathèque Clients et échos Contact
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager par e-mail